<br />Stock net de capital, volume, année 2010 = 100
< < >-< OECD.Stat
Ouvrir tout les groupes et itemsFermer tout les groupes et itemsEnvoyer un lien par courrier électroniqueImprimerOuvrir ces métadonnées dans leur propre fenêtreFermer cette fenêtre
Cliquez pour ouvrir Source
Cliquez pour fermer Source
Cliquez pour ouvrir Personne/organisation contact
Cliquez pour fermer Personne/organisation contact

Dans ce dataset, presque tous les pays de l'OCDE compilent leurs données suivant le Système de Comptabilité Nationale 2008 (SCN 2008).

Le lien vers le fichier "ANA_changes.xls" est disponible pour les utilisateurs, afin de fournir des informations quant à l'état d'avancement du changement vers le SCN 2008 des pays membres et non-membres.

Le guide du lecteur donne des informations générales sur le dataset et sur les critères retenus pour celui-ci.  

Cliquez pour ouvrir Caractéristiques des données
Cliquez pour fermer Caractéristiques des données
Cliquez pour ouvrir Autres caractéristiques des données
Cliquez pour fermer Autres caractéristiques des données

Le stock de capital net reflète la valeur de marché du stock d’actifs fixes dans l’économie et donne à ce titre une indication importante de la richesse globale. Il constitue également une donnée significative à partir de laquelle il est possible de calculer d'autres indicateurs statistiques, par exemple l'amortissement et, dans certains cas, les services tirés du capital.

Cliquez pour ouvrir Concepts & Classifications
Cliquez pour fermer Concepts & Classifications
Cliquez pour ouvrir Concept statistique principal
Cliquez pour fermer Concept statistique principal
Le stock d’actifs subsistant de périodes passées et ajusté pour amortissement constitue le stock de capital (ou de richesse) net. Le stock net est évalué comme si les biens en capital (utilisés ou nouveaux) étaient acquis à la date d’établissement du compte de patrimoine. Le stock net est destiné à refléter la richesse du propriétaire de l’actif à un point donné dans le temps.
Cliquez pour ouvrir Autres manipulations
Cliquez pour fermer Autres manipulations

Les stocks font référence aux actifs produits fixes, corporels et incorporels, et n'incluent pas les actifs non produits, tels que les terrains et les autres ressources naturelles, les contrats de location longue durée et les licences, les écarts nets d'acquisition et les actifs de commercialisation.

La valeur du stock net d’actifs fixes non financiers produits est généralement estimée grâce à la méthode de l’inventaire permanent (MIP). La MIP permet de cumuler les flux passés de formation brute de capital fixe en volume et de les ajuster en fonction du retrait d’actifs et de leur perte de valeur pour cause de vieillissement et d’amortissement. Chaque investissement annuel vient s’ajouter au stock, tandis que chaque retrait ou détérioration vient en déduction de celui-ci.

Certains pays calculent également un stock de capital brut qui correspond au stock net avant prise en compte des amortissements. Ainsi, le stock brut n’est ajusté qu’en cas de retrait, mais autrement tous les actifs sont considérés comme neufs.

Il convient néanmoins de noter ici que ni le stock net, ni le stock brut, ne constitue une mesure théoriquement correcte pour appréhender les entrées de capital dans la production, qui sont mieux traduites par les mesures des flux de services tirés du capital (pour plus d’informations, voir La mesure du capital dans "Pour en savoir plus").

Avec l'implémentation du  SCN 2008, la formation brute de capital fixe, c'est-à-dire l'investissement, inclut dorénavant les dépenses de R&D (recherche et développement) ainsi que les systèmes d'armements. C'est une reconnaissance du caractère pérenne du service que ces dépenses peuvent apporter aux entreprises, aux administrations publiques et aux institutions sans but lucratif.

Cliquez pour ouvrir Autres Aspects
Cliquez pour fermer Autres Aspects
Cliquez pour ouvrir Utilisations recommandées et limitations
Cliquez pour fermer Utilisations recommandées et limitations

La comparabilité entre pays dépend de trois principaux facteurs : i) les éléments compris dans la définition des actifs fixes ; ii) les profils de retrait et d’amortissement utilisés et iii) pour les pays qui utilisent la MIP, la longueur des séries temporelles disponibles pour la formation brute de capital fixe par produit.

Les pays de l'OCDE utilisent différents types de fonction de retrait et d’amortissement qui peuvent différer dans leur forme et dans les durées de service moyennes et maximales retenues pour les différentes catégories d’actifs. Par exemple, certains pays utilisent des méthodes d’amortissement linéaire (ce qui correspond à un montant d’amortissement constant sur chaque période) et d’autres ont plutôt recours à des profils géométriques (correspondant à un taux d’amortissement constant sur chaque période). Cela étant, l’utilisation de paramètres et de profils d’amortissement différents n’implique pas forcément que les comparaisons sont impossibles. Il peut y avoir de bonnes raisons à ces différences. Par exemple, en supposant même que les bâtiments d’un pays soient exactement similaires à ceux d’un autre pays, on pourrait concevoir que l’un des deux applique un taux d’amortissement plus élevé pour cause de températures extrêmes.

La comparabilité est directement affectée suivant la couverture des actifs pris en compte dans les estimations du stock de capital net, qui ne sont pas toujours pleinement comparables d’un pays à l’autre (voir la partie 12).

Il y a trois pays (Chili, Japon et Turquie) qui se réfèrent au SCN 1993.

Cliquez pour ouvrir
Cliquez pour fermer
<br />Stock net de capital, volume, année 2010 = 100Personne/organisation contact

Dans ce dataset, presque tous les pays de l'OCDE compilent leurs données suivant le Système de Comptabilité Nationale 2008 (SCN 2008).

Le lien vers le fichier "ANA_changes.xls" est disponible pour les utilisateurs, afin de fournir des informations quant à l'état d'avancement du changement vers le SCN 2008 des pays membres et non-membres.

Le guide du lecteur donne des informations générales sur le dataset et sur les critères retenus pour celui-ci.  

Guide du lecteurhttp://stats.oecd.org/wbos/fileview2.aspx?IDFile=1ea5d9a9-d8fe-4e4b-92c6-58be3bebf09eANA_changeshttp://stats.oecd.org/wbos/fileview2.aspx?IDFile=a93cfcc9-df92-4d84-be64-58fd6d788737 Autres caractéristiques des données

Le stock de capital net reflète la valeur de marché du stock d’actifs fixes dans l’économie et donne à ce titre une indication importante de la richesse globale. Il constitue également une donnée significative à partir de laquelle il est possible de calculer d'autres indicateurs statistiques, par exemple l'amortissement et, dans certains cas, les services tirés du capital.

Concept statistique principal
Le stock d’actifs subsistant de périodes passées et ajusté pour amortissement constitue le stock de capital (ou de richesse) net. Le stock net est évalué comme si les biens en capital (utilisés ou nouveaux) étaient acquis à la date d’établissement du compte de patrimoine. Le stock net est destiné à refléter la richesse du propriétaire de l’actif à un point donné dans le temps.
Autres manipulations

Les stocks font référence aux actifs produits fixes, corporels et incorporels, et n'incluent pas les actifs non produits, tels que les terrains et les autres ressources naturelles, les contrats de location longue durée et les licences, les écarts nets d'acquisition et les actifs de commercialisation.

La valeur du stock net d’actifs fixes non financiers produits est généralement estimée grâce à la méthode de l’inventaire permanent (MIP). La MIP permet de cumuler les flux passés de formation brute de capital fixe en volume et de les ajuster en fonction du retrait d’actifs et de leur perte de valeur pour cause de vieillissement et d’amortissement. Chaque investissement annuel vient s’ajouter au stock, tandis que chaque retrait ou détérioration vient en déduction de celui-ci.

Certains pays calculent également un stock de capital brut qui correspond au stock net avant prise en compte des amortissements. Ainsi, le stock brut n’est ajusté qu’en cas de retrait, mais autrement tous les actifs sont considérés comme neufs.

Il convient néanmoins de noter ici que ni le stock net, ni le stock brut, ne constitue une mesure théoriquement correcte pour appréhender les entrées de capital dans la production, qui sont mieux traduites par les mesures des flux de services tirés du capital (pour plus d’informations, voir La mesure du capital dans "Pour en savoir plus").

Avec l'implémentation du  SCN 2008, la formation brute de capital fixe, c'est-à-dire l'investissement, inclut dorénavant les dépenses de R&D (recherche et développement) ainsi que les systèmes d'armements. C'est une reconnaissance du caractère pérenne du service que ces dépenses peuvent apporter aux entreprises, aux administrations publiques et aux institutions sans but lucratif.

Utilisations recommandées et limitations

La comparabilité entre pays dépend de trois principaux facteurs : i) les éléments compris dans la définition des actifs fixes ; ii) les profils de retrait et d’amortissement utilisés et iii) pour les pays qui utilisent la MIP, la longueur des séries temporelles disponibles pour la formation brute de capital fixe par produit.

Les pays de l'OCDE utilisent différents types de fonction de retrait et d’amortissement qui peuvent différer dans leur forme et dans les durées de service moyennes et maximales retenues pour les différentes catégories d’actifs. Par exemple, certains pays utilisent des méthodes d’amortissement linéaire (ce qui correspond à un montant d’amortissement constant sur chaque période) et d’autres ont plutôt recours à des profils géométriques (correspondant à un taux d’amortissement constant sur chaque période). Cela étant, l’utilisation de paramètres et de profils d’amortissement différents n’implique pas forcément que les comparaisons sont impossibles. Il peut y avoir de bonnes raisons à ces différences. Par exemple, en supposant même que les bâtiments d’un pays soient exactement similaires à ceux d’un autre pays, on pourrait concevoir que l’un des deux applique un taux d’amortissement plus élevé pour cause de températures extrêmes.

La comparabilité est directement affectée suivant la couverture des actifs pris en compte dans les estimations du stock de capital net, qui ne sont pas toujours pleinement comparables d’un pays à l’autre (voir la partie 12).

Il y a trois pays (Chili, Japon et Turquie) qui se réfèrent au SCN 1993.

<Body /><Link><Title>2008 SCNhttp://stats.oecd.org/wbos/fileview2.aspx?IDFile=950dbb7a-a71a-4fe9-9f20-bb685d6819de Bibliographiehttp://stats.oecd.org/wbos/fileview2.aspx?IDFile=18cb9853-3590-4874-b519-94ab35940462