<br />PIB par tête, PPA courantes, OCDE = 100
< < >-< OECD.Stat
Ouvrir tout les groupes et itemsFermer tout les groupes et itemsEnvoyer un lien par courrier électroniqueImprimerOuvrir ces métadonnées dans leur propre fenêtreFermer cette fenêtre
Cliquez pour ouvrir Source
Cliquez pour fermer Source
Cliquez pour ouvrir Personne/organisation contact
Cliquez pour fermer Personne/organisation contact

Dans ce dataset, presque tous les pays de l'OCDE compilent leurs données suivant le Système de Comptabilité Nationale 2008 (SCN 2008).

Le lien vers le fichier "ANA_changes.xls" est disponible pour les utilisateurs, afin de fournir des informations quant à l'état d'avancement du changement vers le SCN 2008 des pays membres et non-membres.

Le guide du lecteur donne des informations générales sur le dataset et sur les critères retenus pour celui-ci.  

Cliquez pour ouvrir Caractéristiques des données
Cliquez pour fermer Caractéristiques des données
Cliquez pour ouvrir Concepts & Classifications
Cliquez pour fermer Concepts & Classifications
Cliquez pour ouvrir Concept statistique principal
Cliquez pour fermer Concept statistique principal

Définition

Que signifie « Produit intérieur brut » ? « Brut » signifie qu'aucune déduction n'a été faite pour l'amortissement des machines, bâtiments et autres actifs utilisés dans la production. « Intérieur » veut dire que l'on prend unique- ment en compte les unités institutionnelles résidentes contribuant à la production. « Produit » renvoie à tous les types de biens et services produits, qu'ils soient achetés, imputés ou mesurables autrement. Ces biens et services se retrouvent dans la consommation finale des ménages, des institutions sans but lucratif au service des ménages et des administrations publiques ; dans les actifs fixes et les exportations (moins les importations).

Le PIB aux prix du marché peut être mesuré de trois façons différentes :

  • Soit comme la production moins la consommation intermédiaire (c'est-à-dire la valeur ajoutée) plus les impôts sur les produits (comme la TVA) moins les subventions sur les produits.
  • Soit comme les revenus obtenus à partir de la production, c'est-à-dire la somme de la rémunération des salariés, de l'excédent d'exploitation des entreprises et des administrations publiques, du revenu mixte des entreprises non constituées en société et des impôts nets sur la production et les importations (TVA, impôts sur les salaires, droits de douane, etc., moins les subventions).
  • Ou encore comme les dépenses en biens et services finaux moins les importations : dépenses de consommation finale, formation brute de capital et exportations moins importations.

Une attention particulière portée au PIB par tête est également très utile pour analyser les différents moteurs de la croissance du PIB. Par exemple, le PIB réel peut être amené à augmenter sans que le PIB par tête en valeur réelle ne s’améliore. Dans ce contexte, il peut être utile de décomposer le taux de croissance par tête en deux composantes la croissance de la productivité du travail (mesurée comme le PIB divisé par les heures travaillées) et le taux de croissance de l’utilisation du travail (heures travaillées divisées par la population).

Cliquez pour ouvrir Autres Aspects
Cliquez pour fermer Autres Aspects
<br />PIB par tête, PPA courantes, OCDE = 100Personne/organisation contact

Dans ce dataset, presque tous les pays de l'OCDE compilent leurs données suivant le Système de Comptabilité Nationale 2008 (SCN 2008).

Le lien vers le fichier "ANA_changes.xls" est disponible pour les utilisateurs, afin de fournir des informations quant à l'état d'avancement du changement vers le SCN 2008 des pays membres et non-membres.

Le guide du lecteur donne des informations générales sur le dataset et sur les critères retenus pour celui-ci.  

Guide du lecteurhttp://stats.oecd.org/wbos/fileview2.aspx?IDFile=1ea5d9a9-d8fe-4e4b-92c6-58be3bebf09eANA_changeshttp://stats.oecd.org/wbos/fileview2.aspx?IDFile=a93cfcc9-df92-4d84-be64-58fd6d788737 Autres caractéristiques des données

Le produit intérieur brut (PIB) par tête est un indicateur essentiel de la performance économique Il est souvent utilisé pour mesurer le niveau de vie ou le bien-être économique, bien que cet indicateur ne soit pas toujours adapté.

Par exemple le PIB par tête moyen ne donne aucune information sur la distribution du PIB par citoyen. Le PIB par tête moyen peut augmenter et en même temps, si les inégalités de revenus augmentent, la situation d’un nombre croissant d’individus peut se détériorer.

De la même façon, dans certains pays (voir la section Comparabilité), on peut avoir un nombre important de travailleurs frontaliers ou saisonniers, on peut aussi avoir des entrées et des sorties de revenus liés à la propriété et dans les deux cas, les deux phénomènes vont entrainer une divergence entre la valeur de la production et celle des revenus des résidents. Le niveau de vie sera alors surestimé ou sous-estimé.Une analyse détaillée de ces questions se trouve dans le rapport Stiglitz-Sen-Fitoussi,voir www.stiglitz-sen-fitoussi.fr.

Concept statistique principal

Définition

Que signifie « Produit intérieur brut » ? « Brut » signifie qu'aucune déduction n'a été faite pour l'amortissement des machines, bâtiments et autres actifs utilisés dans la production. « Intérieur » veut dire que l'on prend unique- ment en compte les unités institutionnelles résidentes contribuant à la production. « Produit » renvoie à tous les types de biens et services produits, qu'ils soient achetés, imputés ou mesurables autrement. Ces biens et services se retrouvent dans la consommation finale des ménages, des institutions sans but lucratif au service des ménages et des administrations publiques ; dans les actifs fixes et les exportations (moins les importations).

Le PIB aux prix du marché peut être mesuré de trois façons différentes :

  • Soit comme la production moins la consommation intermédiaire (c'est-à-dire la valeur ajoutée) plus les impôts sur les produits (comme la TVA) moins les subventions sur les produits.
  • Soit comme les revenus obtenus à partir de la production, c'est-à-dire la somme de la rémunération des salariés, de l'excédent d'exploitation des entreprises et des administrations publiques, du revenu mixte des entreprises non constituées en société et des impôts nets sur la production et les importations (TVA, impôts sur les salaires, droits de douane, etc., moins les subventions).
  • Ou encore comme les dépenses en biens et services finaux moins les importations : dépenses de consommation finale, formation brute de capital et exportations moins importations.

Une attention particulière portée au PIB par tête est également très utile pour analyser les différents moteurs de la croissance du PIB. Par exemple, le PIB réel peut être amené à augmenter sans que le PIB par tête en valeur réelle ne s’améliore. Dans ce contexte, il peut être utile de décomposer le taux de croissance par tête en deux composantes la croissance de la productivité du travail (mesurée comme le PIB divisé par les heures travaillées) et le taux de croissance de l’utilisation du travail (heures travaillées divisées par la population).

Utilisations recommandées et limitations

Comparabilité  

La comparabilité de la population et du PIB entre les pays est excellente (voir GDPCPC, Produit intérieur brut). Cependant, il faut faire attention dans l'interprétation des données, par exemple pour le Luxembourg et dans une moindre mesure pour la Suisse qui comptent un nombre important de travailleurs frontaliers. Ces travailleurs contribuent au PIB mais ne sont pas compris dans les chiffres de la population. C'est l'une des raisons pour lesquelles il est souvent préférable d'utiliser le revenu par tête qui est calculé à partir du revenu national net ou brut (RNN ou RNB). Voir le second chapitre sur les revenus pour plus d'informations. (Se reporter également au « Guide du lecteur » pour les informations relatives aux comparaisons utilisant les PPA.) Il faut faire preuve de prudence en comparant les pays qui se réfèrent au SCN 2008 avec ceux qui se réfèrent au SCN 1993 (le Chili, le Japon et la Turquie). L'implémentation du SCN 2008 a provoqué une augmentation du niveau des PIB.

Les données pour la Chine se réfèrent aux prix du producteur.

<Body /><Link><Title>2008 SCNhttp://stats.oecd.org/wbos/fileview2.aspx?IDFile=950dbb7a-a71a-4fe9-9f20-bb685d6819de Bibliographiehttp://stats.oecd.org/wbos/fileview2.aspx?IDFile=18cb9853-3590-4874-b519-94ab35940462